22ème étape : de Burgos à Hornillos

Mercredi 5 Juin 2013 : étape de 21 kms. Hébergement à la Case rurale de Sol à Sol à Hornillos

Lever à 6 H30, petit déjeuner à l’hôtel. Les canadiens partent déjà. Pour nous c’est à 7 H 50. Pour éviter les marches derrière la cathédrale, nous la contournons et arrivons sur un grand parc. Des pèlerins nous font signe de les suivre au travers du parc car il n’y a pas d’indication. Les landais qui avaient passés la nuit à la sortie de Burgos se mettent en route devant nous.

Pour sortir de la ville nous parcourons environ 4 kms dans les faubourgs universitaires, puis des chemins mais cette fois bien carrrossables. Nous passons devant une énorme bâtisse, c’est la prison.
Andrée s’inquiète pour les 2 cartes postales écrites et timbrées hier, pas vues ce matin dans la chambre ni dans nos sacs. Elles ont dû tomber derrière le meuble de la chambre. Avec un peu de chance les femmes de ménage les verront et les posteront.

Aujourd’hui le temps est super beau, nous pouvons enfin enlever les pulls et pour la 1ère fois crème solaire. Passage à Rabé de las Calzadas, petite pause au bar accueillant de nombreux pèlerins.

A la sortie de las Calzadas, nous passons devant « L’ermita Nuestra Señora del Monasterio ». Ce que l’on prend pour une chapelle s’avère être « le seul encore sur pied des trois ermitages cités dans les visites épiscopales du XVIIIe siècle. L’image de la Vierge vénérée dans l’ermitage fut découverte dans le bourg connu sous le nom de Monasterio, juste après Prao Torre » (Wikipedia).

Le chemin est très long et nous voyons qu’au loin, il monte, il monte. Ce sera comme cela jusque Hornillos, ça y est on est vraiment dans la Meseta.

A l’approche d’Hornillos, nous rencontrons des pèlerins jamais vus. A part une jeune fille qui marche seule en sandales et que nous avons repérée. Elle change de collants tous les jours, de couleurs très vives on ne peut les oublier.

Arrivés à Hornillos nous allons au seul bar du village pour se désaltérer avant d’aller à la Casa Del Sol.

Les landais sortent du bar et vont continuer encore 10 kms, nous ne les verrons certainement plus. Par contre les québécois arrivent, ils vont se restaurer avant de continuer eux aussi.

Comme nous consommons sur la placette en face du bar, nous apercevons les auvergnats qui sont à l’albergue communal juste en face. L’une d’elle s’est fait une tendinite, elle a du prendre un taxi et doit se reposer 2 jours. Il fait très chaud, pour la 1ère fois recherche de l’ombre.

Nous rejoignons la Casa Del Sol (casa rurale), chambre bien avec cabinet de toilette, cuisine à notre disposition. L’épicerie juste en face nous permet de faire les courses pour préparer notre repas du soir. Dîner dans le jardin au soleil, nous partageons notre table avec un couple de Brest. Ils sont partis fin avril du Puy en Velay.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *