15ème étape : de Estella-Irache à Torres del Rio

Mercredi 29 Mai 2013  : étape de 26 kms Hébergement à l’albergue de la Pata de Oca à Torres del RioAprès un bon petit déjeuner nous nous sommes mis en route sous un temps mi figue mi raisin, blouson indispensable car il ne fait pas très chaud.Le soleil étant là malgré tout, nous pouvons voir la longue barre rocheuse en fond de paysage. Ce doit être la sierra de Loquiz qui cache le parc naturel de Urbasa y Andia. Enfin une belle photo à faire.  Les sentiers légèrement caillouteux nous ont changé des chemins boueux, les cultures de blé, les oliviers, les vignes se sont succédés. Nous avons aussi eu un peu de pluie et de vent.

Par endroit, la vue porte très loin, on distingue le chemin se perdre à l’horizon. D’assez fortes rafales de vent par moment.

Arrivés à Los Arcos, passage par des rues dont l’accès peut être barré par des barrières très solides. Certaines portes de maisons sont équipées de grilles. J’ai cru à des lâchers de taureaux dans la ville mais par la suite j’ai appris qu’il s’agit de lâchers et de corridas de vaches pour amateurs.

Nous arrivons sur une grande place entourée de belles arcades où trône l’église Santa Maria. Nos mexicains prennent le soleil à la terrasse d’un bar où nous allons nous régaler de spaghettis bolognaises excellents. Sur la place photo souvenir avec nos amis mexicains avant de repartir par la porte de Castilla.

Les 8 derniers kilomètres ont été faits avec le vent et les ponchos. A Sansol après une très longue montée nous avons pris une consommation juste avant la fermeture du bar épicerie, nous n’avons pas encore pris l’habitude espagnole qui  est de fermer les magasins de 14 heures à 17 heures.

Surprise en reprenant la route nous nous aperçevons que Sansol se trouve juste en dessous de Torrès del Rio. Les villages traversés jusqu’à présent sont souvent sur une butte et les rues sont toutes bétonnées ou carrelées, pas un brin d’herbe ou de fleurs.

Notre hébergement ce soir est l’albergue de la Pata de Oca (la patte d’oie). Entre le dortoir de 10 et la chambre de 2, le choix est vite fait. Après cette grosse journée, la nuit devrait bonne.

Les bretons sont aussi à Torrès del Rio, nous les retrouvons ainsi que les mexicains à la terrasse d’un bar sur la petite place. C’est le lieu de rendez-vous de tous les pèlerins. Devant une bonne bière, nous entendons le petit mexicain discuter avec sa maman par internet. Tout heureux, il tourne sa tablette pour nous montrer sa photo et pour qu’elle voit les pèlerins qui l’entourent. Comme elle s’inquiète de le voir boire une sangria, il lui explique que tout le monde en boit et que même ce matin il a bu du vin à une fontaine pour le petit déjeuner.

Nous prenons notre repas à l’albergue où les bretons nous rejoignent pour un repas « peregrino ».

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *